Résumé – L’agriculture biologique au Canada

(Available in English: Executive Summary – Organic Agriculture in Canada)

En 2017, l’agriculture biologique au Canada représentait un marché de 5,4 milliards de dollars canadiens. Ce modèle agricole est issu d’un ensemble d’écoles de pensée et de mouvements agraires qui se sont construits en opposition à l’industrialisation de l’agriculture à la fin du XIXe siècle et au début du XXe. Au Canada, l’agriculture biologique apparaît dès les années 1950, mais c’est surtout dans les années 1990 et 2000 que sa croissance s’amorce. On compte aujourd’hui plus de 4 000 fermes biologiques réparties dans tout le pays, mais plus particulièrement concentrées au Québec, en Colombie-Britannique et en Saskatchewan. Depuis 1999, les principes de production et de vente des produits biologiques sont encadrés par les normes biologiques canadiennes qui ont force obligatoire depuis la mise en place du Règlement sur les produits biologiques en 2009. Ce cadre réglementaire régit notamment les techniques de production, les principes de gestion de l’exploitation biologique, l’étiquetage, et l’importation des produits biologiques. Il permet d’informer les consommateurs sur les techniques de production employées pour produire les aliments qu’ils consomment, mais il n’existe pas encore de consensus scientifique sur les avantages qu’offrent les produits biologiques par rapport à ceux issus de l’agriculture conventionnelle pour l’environnement, la santé et les revenus des agriculteurs.

Lisez le texte intégral de l’étude générale : L’agriculture biologique au Canada

Auteur : Corentin Bialais, Bibliothèque du Parlement

Laisser un commentaire