Résumé – La complexité grandissante de l’espace : incidence pour la sécurité et la stabilité

Temps de lecture : 2 minutes

Available in English.

La Guerre froide marque l’avènement d’une nouvelle ère spatiale dans laquelle prévalent les autorités gouvernementales, en particulier celles des États‑Unis et de l’Union soviétique. À ce moment, l’espace est encore un domaine traité avec prudence sur le plan militaire en raison tant de la fragilité de l’environnement que du rôle important des satellites dans la reconnaissance et l’alerte précoce des missiles nucléaires à grande portée.

Cependant, ce rôle évolue rapidement pour s’adapter à toute opération militaire conventionnelle, comme en témoignent les interventions des forces armées américaines pendant la guerre du Golfe de 1991 et pendant d’autres opérations par la suite. Dès lors, les ressources spatiales constituent non seulement un atout pour les forces armées, mais aussi une vulnérabilité potentielle. Au cours des dernières décennies, la situation a continué d’évoluer et on assiste notamment à une hausse du nombre d’États qui prouvent leur capacité et leur intérêt dans le domaine de l’espace, ainsi qu’à une forte croissance de l’activité du secteur privé. La technologie fait ses preuves, et des projets auparavant inaccessibles sont soudainement à portée de main.

Au fil du temps, cette intensification des activités a mené à une hausse exponentielle de la quantité d’objets et de débris en orbite autour de la Terre, de même qu’à une hausse du risque d’accident, de mauvaise interprétation des intentions ou d’escalade. Les États s’évertuent à mettre à profit les accords conclus pendant la Guerre froide afin d’éviter tout conflit dans l’espace, alors même que cet environnement est de plus en plus congestionné, contesté et concurrentiel. Les Nations Unies entreprennent donc des démarches diplomatiques pour définir la notion de comportement responsable dans l’espace.

À l’instar de ses alliés, le Canada dispose de capacités et de systèmes spatiaux qui contribuent intrinsèquement à la sécurité nationale et à la défense du pays tout en étant essentiels à sa prospérité. Cette incidence, amplifiée par la vaste superficie du territoire canadien, fait de l’espace une préoccupation de nature stratégique pour le Canada qui sous-tend les activités dans plusieurs secteurs. Ainsi, le Canada déploie des efforts diplomatiques pour que l’espace reste un environnement de coopération ce qui, ultimement, exige le recensement des mesures qui pourraient freiner la course stratégique à l’espace. Parallèlement, le Canada a adopté une posture de défense par laquelle il reconnaît que certains États développent des capacités dans le domaine de l’espace qui pourraient en limiter l’accès et l’utilisation.

Lisez le texte intégral de Étude de la Colline : La complexité grandissante de l’espace : incidence pour la sécurité et la stabilité

Par Allison Goody and Ariel Shapiro, Bibliothèque du Parlement



Catégories :Affaires internationales et défense, Résumé

Tags:, , , , ,

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :