Le point sur la cartographie du Recensement de la population : Qui, quoi, où?

(Available in English: A Primer on Mapping the Census of Population: Who, What, Where?)

À propos du Recensement de la population

Conformément à la Loi sur la statistique, Statistique Canada mène un recensement de la population et un recensement agricole tous les cinq ans au cours des années qui se terminent par « 1 » et par « 6 ». Le Ministère recueille les données au moyen du questionnaire abrégé et du questionnaire détaillé du recensement.

Un questionnaire abrégé du recensement est envoyé à tous les logements privés et collectifs afin de recueillir des données démographiques de base liées à l’âge, au sexe, aux membres du ménage et à la langue. Un questionnaire détaillé du recensement est envoyé à un échantillon de 25 % des ménages canadiens, à qui on demande des renseignements au sujet de leurs activités quotidiennes, de leur lieu de naissance et de leur emploi, ainsi que des renseignements socioculturels. On a apporté un changement significatif au Recensement de 2016, à savoir la collecte de données sur le revenu directement par l’entremise des déclarations de revenu et de prestations.

Il est important de souligner que les données sont regroupées et qu’on ne publie jamais les réponses individuelles.

Les données de recensement sont regroupées en régions géographiques généralement reconnues, comme les provinces ou les circonscriptions électorales fédérales. On fournit aussi des données relatives aux petites régions géographiques afin de comparer les données démographiques entre les agglomérations, les régions urbaines et rurales ou entre les régions économiques.

Les régions géographiques comprennent des divisions de recensement (voir les municipalités voisines agrégées), des subdivisions de recensement (les municipalités comme les villes, les collectivités, les paroisses, les villages, etc.) et des aires de diffusion (des régions où on a compté entre 400 et 700 habitants lors du recensement précédent et qui sont composées d’îlots de diffusion encore plus petits).

Le Ministère publie toutes les données relatives au recensement de la population des grandes régions géographiques, mais, pour les îlots de diffusion, il publie uniquement les chiffres de population et des logements.

Carte interactive : Géographie du recensement – voilà où sont les données
(Cliquer sur la carte et sur les flèches pour obtenir de plus amples renseignements.)

Cliquez ici pour une description de la carte

La plupart des régions de recensement sont organisées selon une hiérarchie, de façon à ce que les petites régions soient situées dans les limites des grandes régions, ce qui assure la cohérence entre les échelles. Par exemple, on peut regrouper les aires de diffusion pour créer de plus grandes subdivisions de recensement.

Pourquoi cartographier les données du recensement?

Examiner les données de recensement à l’échelle nationale, provinciale ou municipale permet de répondre à un certain nombre de questions relatives au sexe ainsi qu’à la diversité ethnique, raciale et socioéconomique. Par exemple, combien de personnes parlent une certaine langue, ont migré pour trouver un emploi, ont consacré une grande partie de leurs revenus au logement ou vivent dans un ménage ayant peu ou beaucoup d’enfants?

Or, il est parfois difficile de faire ressortir les tendances de multiples régions géographiques à l’aide d’un tableau. En cartographiant les données, on peut les mettre en contexte en fonction de l’endroit et voir où et comment les chiffres changent selon les différents échelons géographiques (ou échelles). Les cartes permettent même de dévoiler des profils spatiaux qui passeraient autrement inaperçus.

Par exemple, le pourcentage de la population totale âgée de 65 ans et plus sera affiché différemment à l’échelon provincial qu’aux autres échelons géographiques plus détaillés.

Carte interactive : Pourcentage de la population totale âgée de 65 ans et plus à différents échelons géographiques
(Cliquer sur la carte et sur les flèches pour obtenir de plus amples renseignements.)

Cliquez ici pour une description de la carte

Cartes produites par la Bibliothèque du Parlement, 2017, à partir des données de Statistique Canada. Recensement du Canada de 2016. Tableaux des profils de recensement; à partir des données de CHASS (consulté le 26 octobre 2017) et de Statistique Canada. Recensement de 2016 – Fichiers des limites. Statistique Canada, Ottawa, 2016. Les logiciels suivants ont été utilisés : Esri, ArcGIS, version 10.3.1. Contient de l’information assujettie à l’Entente de licence ouverte de Statistique Canada.

Qui utilise le recensement?

Les administrations fédérales, provinciales et municipales, les entreprises, les universités, les groupes sans but lucratif, les médias, les groupes de réflexion et de nombreux autres organismes utilisent les données du recensement. Le gouvernement du Canada utilise aussi ces données pour faire des prévisions démographiques qui orientent l’affectation des fonds aux provinces et aux territoires pour la santé, les services sociaux et la péréquation.

Les données de recensement sont les composantes de base servant au calcul des tendances démographiques (l’âge, l’éducation, l’emploi, la proportion hommes-femmes, l’immigration, la langue, le revenu, etc.) et pour estimer les demandes futures en matière d’allocations pour enfants, de pensions et d’autres programmes de soutien.

Même si les tendances des données permettent aussi aux observateurs de cibler les domaines où il faut approfondir les recherches, les chercheurs font preuve de prudence lorsqu’ils tirent des conclusions à propos de personnes à partir de données regroupées pour une région précise.

Les données de recensement divulguées au public

Statistique Canada rend plusieurs types de données publiques :

Voici certaines des ressources qui utilisent les chiffres de population et des logements auxquelles le public a accès :

  • des tables de données et des profils de recensement;
  • des produits analytiques, comme les manchettes du Quotidien et les toutes dernières publications de données, les nouveaux résumés graphiques et les plus récentes vidéos;
  • des dictionnaires et des manuels de référence;
  • des produits géographiques, comme des couches spatiales (fichiers des limites) à différents échelons géographiques; des routes et des rivières; des cartes et des manuels thématiques.

Les ressources offertes par abonnement ou par achat sont notamment :

  • les fichiers de microdonnées, notamment les données découlant de sondages sur la santé, l’environnement, les voyages, etc.;
  • les tableaux sur mesure qui établissent des liens entre les données et des variables relatives aux microdonnées qu’on ne trouve pas dans les tableaux auxquels le public a accès;
  • les cartes personnalisées.

Lectures complémentaires :

Statistique Canada, Recensement de la population de 2016 :

PETERS et H. MACDONALD, « Unlocking the Census with GIS », Redlands, Californie, ESRI Press, 2004.

Auteure : Mélanie Zahab, Bibliothèque du Parlement