Le Parlement se souvient

Karen Norman et Mayra Perez-Leclerc
Division des affaires juridiques et sociales

À la onzième heure du onzième jour du onzième mois, les Canadiens observeront un moment de silence pour rendre hommage aux quelque 118 000 hommes et femmes qui ont consenti le sacrifice ultime pour notre pays.

Anciennement appelé « jour de l’Armistice », le jour du Souvenir commémore la convention d’armistice entre les alliés et l’Allemagne qui a mis fin à la Première Guerre mondiale, le 11 novembre 1918.

Au fil des ans, le jour du Souvenir en est venu à également saluer les sacrifices des plus de 2 300 000 hommes et femmes qui ont servi et continuent de servir le Canada en temps de guerre, de conflit militaire et de paix.

Sur la Colline du Parlement, on rend hommage aux vétérans non seulement lors du jour du Souvenir, mais tout au long de l’année. Les éléments commémoratifs de la Cité parlementaire – notamment, la Tour de la Paix, la Chapelle du Souvenir et le Monument commémoratif de guerre du Canada – constituent des hommages permanents aux sacrifices faits par les Canadiens durant les deux guerres mondiales et autres conflits militaires.

La Tour de la Paix et la Chapelle du Souvenir

La Tour de la Paix, qui se dresse dans l’axe central de l’édifice du Centre, compte parmi les symboles les plus connus et iconiques du souvenir. Quand il a consacré le site en 1917, le premier ministre de l’époque, sir Robert Borden, a décrit la future structure comme étant « un monument à la mémoire de nos ancêtres et du courage de ces Canadiens qui, pendant la Grande Guerre, ont combattu pour défendre les libertés du Canada, de l’Empire et de l’humanité ». Aujourd’hui, elle sert à rappeler l’engagement de notre pays envers la paix.

À l’intérieur de la Tour de la Paix, on trouve d’autres éléments commémoratifs, les principaux étant le Carillon et la Chapelle du Souvenir. Composé de 53 cloches de tailles diverses, le Carillon de la Tour de la Paix a été installé spécialement pour commémorer l’Armistice de 1918. Le Carillon rend hommage à l’énorme sacrifice consenti lors de la Première Guerre mondiale par une si jeune nation, qui s’est vue infliger 66 000 pertes humaines et 172 000 blessés.

La Chapelle du Souvenir, pièce magnifiquement conçue ornée d’un plafond voûté, a été construite à l’aide de pierre provenant des champs de bataille de la Première Guerre mondiale, de douilles de projectiles utilisés et d’autres matériaux venus de territoires alliés. Ouverte depuis 1928, la Chapelle du Souvenir est un lieu sacré et solennel servant à honorer la mémoire des Canadiens qui sont morts dans le cadre de leur service militaire.

L’élément central de la Chapelle est l’autel du Souvenir sur lequel est posé le plus grand livre du Souvenir, le Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale. Au total, il y a sept Livres du Souvenir, où sont inscrits les noms de tous les Canadiens qui sont morts dans des conflits militaires depuis l’avènement de la Confédération. Un huitième livre commémorant la guerre de 1812 devrait être ajouté en 2017.

Tous les matins, à 11 heures, se tient la Cérémonie du changement de page dans la Chapelle du Souvenir. Pendant cette cérémonie, un membre du Service de sécurité de la Chambre des communes tourne les pages des Livres du Souvenir pour que tous les noms soient exposés au moins une fois l’an.

Tableau – Canadiens honorés dans les Livres du Souvenir

Livres du Souvenir

Noms de ceux qui sont morts en service

Livre du Souvenir de la Première Guerre mondiale Plus de 66 600
Livre du Souvenir de la guerre en Afrique du Sud et de l’Expédition sur le Nil 283
Livre du Souvenir de Terre-Neuve 2 363
Livre du Souvenir de la Seconde Guerre mondiale Plus de 44 800
Livre du Souvenir de la Marine marchande 2 199
Livre du Souvenir de la guerre de Corée 516
Livre du Souvenir – Au service du Canada Plus de 1 800

Sources : Le Parlement du Canada, Chapelle du Souvenir — Historique et Anciens Combattants Canada, Histoire des Livres du Souvenir.

Les tableaux de guerre de la chambre du Sénat

Dans la chambre du Sénat, depuis février 1921, se trouvent huit tableaux représentant des scènes de la Première Guerre mondiale. Destinés à l’origine à figurer dans un édifice commémoratif de guerre, ces tableaux représentent diverses scènes de la Première Guerre mondiale.

Au nombre des scènes, on compte le premier débarquement de soldats canadiens en France, les ruines des anciens champs de bataille d’Arras et d’Ypres, la défaite de l’Allemagne et le triomphe des forces alliées, ainsi que le retour de personnes européennes dans leurs maisons en ruine après l’Armistice. Tous les visiteurs de la chambre du Sénat peuvent admirer ces tableaux de guerre.

Symboles commémoratifs moins connus de l’édifice du Centre

À l’intérieur de l’édifice du Centre, on trouve d’autres éléments commémoratifs, notamment la colonne centrale du Hall de la Confédération. Sur la colonne est gravée une inscription dédiant l’édifice aux Canadiens ayant combattu durant la Première Guerre mondiale.

Érigée dans le foyer de la Chambre des communes, la statue du lieutenant-colonel Baker rend hommage au lieutenant-colonel George Harold Baker, qui était député lorsqu’il a perdu la vie pendant la Première Guerre mondiale.

Le monument à la mémoire des infirmières rend hommage aux infirmières qui ont perdu la vie durant la Première Guerre mondiale. Cette sculpture est située dans la partie nord du hall d’honneur.

Le tableau intitulé les Fantômes de la crête de Vimy, réalisé par William Longstaff vers 1929, est exposé dans la salle du Comité des chemins de fer. Ce tableau présente les fantômes des soldats canadiens marchant près du Mémorial national du Canada à Vimy en France.

Le Monument commémoratif de guerre du Canada

Le Monument commémoratif de guerre du Canada, Ottawa, Ontario, Canada

Le Monument commémoratif de guerre du Canada, Ottawa, Ontario, Canada

À l’intérieur de la Cité parlementaire se trouve le Monument commémoratif de guerre du Canada. Dévoilé en 1939, le Monument commémoratif se compose d’un cénotaphe qui symbolise le sacrifice des membres des Forces armées canadiennes en temps de guerre.

À l’avant du Monument, la Tombe du Soldat inconnu contient les restes d’un soldat canadien non identifié mort au cours de la Première Guerre mondiale et qui avait d’abord été inhumé dans un cimetière de guerre près de la crête de Vimy, en France.

Aujourd’hui, le Monument est le lieu où se tient la cérémonie nationale du jour du Souvenir. Chaque année, la cérémonie est présidée par le gouverneur général, en présence du premier ministre, de représentants du gouvernement, de vétérans et du grand public.

Ressources connexes

Parlement du Canada, Visite virtuelle de la Chapelle du Souvenir.

Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, Histoire et architecture de l’édifice du Centre.

Anciens Combattants Canada, Une journée pour se souvenir.

Anciens Combattants Canada, Dix faits en bref sur… le jour du Souvenir.

Laura Brandon, Ph.D, « Dépêches : Documents d’information sur l’histoire militaire du Canada », Musée canadien de la guerre.